Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La première chose à faire pour améliorer votre relation avec vous-même c'est de vous accepter tel que vous êtes. Vous n'avez pas besoin d'apprendre comment vous aimer vous-même. Vous avez besoin de désapprendre toutes les raisons pour lesquelles vous vous rejetez alors que vous vous aimez naturellement vous-même. Don Miguel Ruiz La première chose à faire pour améliorer votre relation avec vous-même c'est de vous accepter tel que vous êtes. Vous n'avez pas besoin d'apprendre comment vous aimer vous-même. Vous avez besoin de désapprendre toutes les raisons pour lesquelles vous vous rejetez alors que vous vous aimez naturellement vous-même. Don Miguel Ruiz La première chose à faire pour améliorer votre relation avec vous-même c'est de vous accepter tel que vous êtes. Vous n'avez pas besoin d'apprendre comment vous aimer vous-même. Vous avez besoin de désapprendre toutes les raisons pour lesquelles vous vous rejetez alors que vous vous aimez naturellement vous-même. Don Miguel Ruiz

La première chose à faire pour améliorer votre relation avec vous-même c'est de vous accepter tel que vous êtes. Vous n'avez pas besoin d'apprendre comment vous aimer vous-même. Vous avez besoin de désapprendre toutes les raisons pour lesquelles vous vous rejetez alors que vous vous aimez naturellement vous-même. Don Miguel Ruiz

Guerriers du nord de l’Amérique latine, les Toltèques ont vécu dans l’actuel Mexique entre les années 1000 et 1300. D’après les légendes et les vestiges retrouvés, ce peuple a développé une sagesse dont les fameux accords toltèques, seraient la clé essentielle.

Les Quatre Accords toltèques du chaman mexicain Don Miguel Ruiz (The Four Agreements), livre d’une centaine de pages publié en 1997 aux États-Unis, se sont déjà écoulés à plus de quatre millions d’exemplaires dans le monde.

En France, Maud Séjournant, labellisée « enseignante certifiée », est à l’origine de sa publication. Plus de cent mille exemplaires de son ouvrage ont déjà été vendus dans l’Hexagone.

Lors des stages de développement personnel, j’ai souvent entendu parler des accords Tolteque.

Ces désormais cinq accords sont en quelque sorte un « code de conduite » permettant d’appréhender le monde sereinement. Ce sont des mantras pleins de bon sens, et très puissants. Une personne me disait les relire chaque matin pour dynamiser sa journée.

« Que votre parole soit impeccable »

Parlez avec intégrité, dites ce que vous pensez avec simplicité en ayant conscience que vous êtes unique. Bannissez les phrases dévalorisantes pour vous ou pour les autres. Essayez donc pendant une journée entière de vous concentrer sur ce que vous vous dites à vous-même. Vous allez vous rendre compte que vous vous serez auto-jugé(e) de nombreuses fois. Vous aurez ressassé du négatif peu constructif.

N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d’autrui. Nous médisons parfois même sur les personnes qui nous sont les plus proches. Médire est aussi néfaste pour la personne qui émet le jugement.

« Vous pouvez évaluer le degré auquel votre parole est impeccable à l’aulne de l’amour que vous avez pour vous-même. L’intensité de votre amour-propre et les sentiments que vous nourrissez envers vous sont directement proportionnels à la qualité et à l’intégrité de votre parole. Lorsque celle-ci est impeccable, vous vous sentez bien ; vous êtes heureux et en paix. »

« N’en faites pas une affaire personnelle »

Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur croyances et donc de leur rêve. Ne donnez pas trop d’importance aux choix des autres à votre égard.

Acceptez qu’il aient des idées différentes. Quand le jugement des autres ne vous atteint plus, vous pouvez prendre vos propres décisions sans avoir peur d’être ridicule, ou de ne pas être accepté. Il faut donc prendre confiance en soi et en ses décisions, pour ne plus être dépendant des autres.

« Ce que vous pensez, ce que vous ressentez, c’est votre problème, pas le mien. C’est votre façon de voir le monde. Cela ne me touche pas personnellement, parce que vous n’êtes confronté qu’à vous-mêmes, pas à moi. D’autres auront une opinion différente, selon leur système de croyances.»

Le troisième accord est : « Ne faites pas de suppositions »

N’imaginez pas à la place des autres et acceptez qu’ils expriment leurs vrais désirs. Ne pensez pas à leur place en projetant vos idées sur les leurs. Posez des questions pour éclaircir des situations. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

« Voilà donc quel est le troisième accord toltèque : ne faites aucune supposition. Formulé ainsi, cela semble facile, mais je suis conscient combien c’est difficile à mettre en œuvre. La difficulté provient de ce qu’on fait généralement l’inverse. On a tous des habitudes dont on n’est même pas conscient. Les amener à la conscience et comprendre l’importance de cet accord est donc le premier pas à franchir.

Mais la compréhension n’est pas suffisante. Une information ou une idée ne sont que des graines dans notre esprit. Ce qui va vraiment faire la différence, c’est l’action. Le fait de mettre une chose en pratique, jour après jour, renforce votre volonté, nourrit la graine et établit des fondements solides pour que se développe une nouvelle habitude. »

« Faites toujours de votre mieux »

Dans chaque choix posez-vous la question : puis-je faire encore mieux ? Votre « mieux » change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets. Dites-vous: « Je peux faire ceci dans cette situation aujourd’hui! »

« Ne vous attendez pas à vous exprimer toujours avec une parole impeccable. Vos habitudes sont trop fortes et trop bien ancrées dans votre esprit. Mais vous pouvez faire de votre mieux. […] En faisant de votre mieux, l’habitude de mal utiliser votre parole, celle de faire une affaire personnelle de tout ce qui vous arrive et celle de faire des suppositions vont s’affaiblir et se manifester de moins en moins souvent.

Vous n’avez pas à vous juger, à vous sentir coupable ou à vous punir, si vous n’arrivez pas à respecter ces quatre accords toltèques. Si vous faites de votre mieux, vous vous sentirez bien même en faisant encore des suppositions, même s’il vous arrive encore de réagir de façon personnelle, même si votre parole n’est pas tout le temps impeccable. »

Soyez sceptique, mais apprenez à écouter !

Les quatre premiers accords vous laissent en bonne communion avec vous-même et le cinquième accord vous ouvre aux autres.

«Soyez sceptique» veut dire : vous ne me croyez pas, vous ne croyez personne d'autre mais le plus important, vous ne vous croyez pas vous-même. Qui écoutez-vous ? A qui donnez-vous votre pouvoir ? Remettez-vous en cause vos connaissances ? Sur quelle vérité sont fondées les croyances que vous avez? Si vous étiez né(e) ailleurs ou dans une autre époque, auriez-vous les mêmes ? Sont-elles réelles ou illusions ? Pourquoi d’autres pensent-ils ou font-ils l’opposé de vous et pensent aussi être dans la vérité ?

Quand vous apprenez à écouter, vous entendez des histoires que les autres partagent avec vous, leurs points de vue et si vous ne le prenez pas personnellement, ni ne faites de suppositions, vous comprenez exactement d'où ils viennent et la communication devient plus facile. Écoutez ainsi l’intention qui sous-tend les mots et comprenez le véritable message. Vivez-vous dans le jeu des victimes ou coupables ?

Les Ruiz père et fils nous parlent du passage de l’état de peur, du conditionnement automatique , du statut de victime , à un état de conscience plus libre grâce au lâcher prise, au pardon et l’acceptation.

Les Ruiz invitent donc à changer le monde en partant de l’intérieur de soi… Joli programme, qu'en pensez vous? Bonne réflexion.

Partager cet article

Repost 0