Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’ingrédient le plus important dans la formule du succès est de savoir comment s’entendre avec les gens. Théodore RooseveltL’ingrédient le plus important dans la formule du succès est de savoir comment s’entendre avec les gens. Théodore Roosevelt

L’ingrédient le plus important dans la formule du succès est de savoir comment s’entendre avec les gens. Théodore Roosevelt

Et si à partir de maintenant vous boostiez vos compétences sociales  pour améliorer votre vie? Les soft skills sont toutes ces belles qualités qui désignent votre attitude envers tous les autres: vos collègues, vos clients, votre réseau personnel, vos élèves, votre chef! Ce sont ces compétences sociales qui déterminent votre capital sympathie et vous feront à coup sûr, passer pour le « sociable » ou le « renfermé ». Elles sont indispensables à la vie en communauté et sont très utiles pour nourrir l’estime de soi. Si certains d'entre nous sont à priori très doués pour les mobiliser et les cultiver, chacun peut les répertorier et surtout s’exercer à les développer pour lui même.

 

Après cette bonne nouvelle, procédons ici à l’inventaire des  principales compétences sociales que vous pourriez travailler…

 

Et si vous cultiviez l'optimisme pour commencer? Etre optimiste et positif attire tellement les autres. Cultiver l’optimisme, c’est déjà s’autoriser à envisager une tournure favorable et agir dans ce sens au quotidien. L’optimisme permet de construire l’avenir avec légèreté, mais surtout avec témérité. Il permet de ne pas continuellement ressasser les événements passés mais plutôt d’en prendre de la graine et d’agir différemment ou mieux à l’avenir. Ainsi vous restez dans l’action.  

 

Cultivez votre sens de la communication - la compétence sociale la plus fondamentale sans doute-. La gestion constructive des communications permet de vivre en harmonie avec les autres mais aussi de les inciter à écouter vos idées. Cultivez votre force de persuasion. Constituez votre argumentaire et faites la différence grâce à vos propos. Mais surtout sachez écouter. Observez combien les personnes qui ont du succès, sont dotés de qualité d'écoute et combien elles donnent de l’importance à ce que les autres veulent dire. Faites bien la distinction entre entendre et écouter…. Pratiquez l’écoute active, sans jugement. Evitez d’interrompre votre interlocuteur, de prendre la parole tant qu’il n’a pas fini d’exprimer sa pensée. Posez des questions ouvertes pour lui permettre de clarifier sa penser. Ecouter avec attention, vous permettra d’apprendre, d’échanger des informations, voire de cerner  une critique constructive …

Selon les résultats d’une étude réalisée par l’institut OpinionWay pour Monster, 36% des salariés français estiment que leur manager manque du sens de l’écoute et de la communication.

Soyez dans l’empathie, la compassion. La capacité de se mettre à  la place des autres est fondamentale. Cette capacité signifie que vous respectez l’opinion d’autrui même si vous ne la partagez pas. Vous lui faites savoir que vous comprenez sa position. Et ça, cela vaut de l’or.

Intéressez vous sincèrement aux autres. Les gens savent quand on s’intéresse vraiment à eux. Veillez à retenir les noms, les dates et les événements importants de la vie de vos interlocuteurs. Pensez à cette formule de Dale Carnegie: « Tu peux te faire plus d’amis en deux mois si tu t’intéresses aux autres qu’en deux ans si tu attends que les autres s’intéressent à toi. »

S’intéresser sincèrement aux autres pour avoir du succès dans les relations sociales est un conseil, un principe, que l’on retrouve dans de nombreux ouvrages de développement personnel, de PNL… Dans « Dieu voyage incognito »,  Laurent Gounelle écrit : « Embrasse l’univers de ton prochain, et il s’ouvrira à toi. »

Soyez poli. Je crois que le savoir vivre n’est pas déplacé dans notre société. La politesse semble couler de source et pourtant dans la réalité, le « vivre ensemble » nous enseigne que rien n’est acquis et surtout pas en matière de courtoisie, de respect et de tout ce qui fonde notre rapport à l’autre… Les gens éduqués sembleraient avoir plus de chance de réussir, du moins dans la durée. Etre poli, c’est aussi indirectement valoriser et respecter autrui pour ce qu’il est. N’oubliez pas que politesse et intimité diffèrent. “Soyez polis envers tous, mais intimes avec peu ; et choisissez-les bien avant de leur faire confiance.” George Washington

 

Osez la discipline personnelle. La discipline montre le contrôle de soi-même et permet parfois l’acceptation dans un groupe. Soyez patient et restez zen. Ne créez pas de tensions supplémentaires en créant d'autres incivilités. Cela vous rendrait malheureux inutilement. Votre environnement appréciera toujours que vous gardiez la tête froide et veniez avec des solutions concrètes quand vos collègues paniquent ou s’énervent.

 

Tentez de surmonter les échecs en faisant preuve de résilience. Tenez en compte comme des informations mais ne leur accordez pas trop de valeur. Il y a toujours une issue favorable.

 

Assumez vos responsabilités. Les personnes qui ont du succès assument la responsabilité de leurs propres actes et travaillent pour les améliorer. Cela plait aux autres, dans n’importe quel domaine de la vie.

 

Soyez honnête. Dites la vérité et soyez juste, intègre, raisonnable. Cette compétence sociale, vous rendra fiable aux yeux des autres. Vous gagnerez en crédibilité. Soyez une personne sur laquelle on peut compter! Inspirez la confiance mais faites aussi confiance à vos collègues et votre hiérarchie. Pour progresser professionnellement, vous serez amené à travailler en équipe ou à déléguer certains projets.

 

Soyez flexible car ce qui est appréciable dans un contexte précis ne le sera pas forcément dans un autre. Rappelez-vous qu’il existe quasiment toujours une meilleure façon d’accomplir une tâche ou d’atteindre un objectif. Restez toujours ouvert, en alerte et conscient. Faites toujours preuve d’ouverture d’esprit, de calme, de confiance, de curiosité et osez identifier les nouvelles possibilités et occasions qui se présentent à vous en prenant un certain recul. Les bons communicateurs ont la capacité, en fonction du contexte de faire des choix de communication pour  s’adapter constamment à leurs interlocuteurs. Bref, soyez précis quant à vos objectifs mais flexible quant à la façon de les atteindre!


Soignez vos compétences sociales et entrainez vous à les exprimer au travers d’un cv ou d’un entretien de recrutement.

Partager cet article

Repost 0