Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Formulez votre propre autosuggestion positive Formulez votre propre autosuggestion positive

Formulez votre phrase d’autosuggestion

Comme nous ne réagissons pas tous de la même manière par rapport aux mots que nous entendons ou que nous prononçons, il est important de créer vos propres formulations positives.

La suggestion doit toujours être un synonyme de progrès pour nous, non un changement radical d’un seul coup. Dans la formulation de votre objectif, assurez-vous que l’échelon n’est pas fixé excessivement haut afin qu’il demeure accessible, réalisable mais assurez-vous aussi qu’il est assez haut pour que vous ayez à grandir pour l’atteindre.

Il est souhaitable d’être le plus précis possible quant aux facteurs temps, quantité et qualité reliés à votre objectif.

Votre phrase, , pour être efficace, devra résumer votre objectif en quelques mots seulement. Idéalement, celle-ci devrait tenir en dix ou quinze mots, tout au plus.

Utilisez la forme affirmative. Si vous désirez vous débarrasser d’une phobie et que vous dites à votre subconscient: «Je n’ai pas peur des araignées», celui-ci ne retiendra que deux mots: peur et araignées. Le subconscient ne comprend que les mots-clefs de votre phrase et qu’il ne tient généralement pas compte des «non» ou des «ne pas» qu’elle contient.

Évitez d’utiliser des formules contenant des «si» de même que les verbes au conditionnel tel que «Je voudrais...», «J’aimerais bien...», «Il faudrait que...», «Ce serait bien si...», «Je désirerais...», etc.

Choisissez des mots qui évoqueront des émotions positives intenses en votre for intérieur et qui formeront une image claire et nette de ce que vous désirez obtenir. Plus vous serez en mesure de visualiser de façon précise votre objectif (grâce au choix judicieux des mots que vous utiliserez), plus vous y croirez et donc, plus vous obtiendrez des résultats concrets.

Utilisez d’autres sens ou d’autres capacités pour pratiquer l’autosuggestion.


Ecrire noir sur blanc un texte d’autosuggestion et le lire, décuple les effets car l’esprit s’imprègne de la suggestion qui est lue et répétée mentalement. Idéalement vous pouvez copier ces suggestions sur une petite fiche. Le mouvement physique de l’écriture permet également un ancrage kinesthésique. L’autosuggestion était au départ un protocole oral, parce qu’Emile Coué souhaitait s’adresser à tous et rendre sa méthode utilisable par tous, même les illettrés. Il est toutefois possible de pratiquer la suggestion par écrit. Cela peut même être conseillé pour certaines personnes et donner encore plus de résultats que la répétition à voix haute.

Chanter une auto suggestion est favorable. La « suggestologie » consiste à se répéter les formules avec une musique de relaxation, ce qui a pour effet de déconnecter l’activité de l’hémisphère gauche. Des tests d’efficacités ont montré que les effets étaient multipliés par quatre en deux fois moins de temps !

Associez une image mentale à la situation que vous désirez obtenir. Quelqu’un qui veut réussir un examen, s’imagine qu’il répond à toutes les questions, qu’il reçoit son diplôme. Associez répétition et image mentale positive.

Quand vous sentez que votre esprit est troublé, ne pratiquez pas!Attendez que le calme revienne.

Partager cet article

Repost 0