Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est VOTRE vie. Faites des choix conscients, faites des choix judicieux, faites des choix honnêtes. Choisissez le bonheur. Bronnie Ware

C'est VOTRE vie. Faites des choix conscients, faites des choix judicieux, faites des choix honnêtes. Choisissez le bonheur. Bronnie Ware

Bonnie Ware est une infirmière australienne qui travaille dans une unité de soins palliatifs. Elle a passé des années de sa carrière à accompagner des personnes âgées au cours de leurs derniers moments de vie. Elle a noté un point commun pour quasiement toutes ces personnes rencontrées: le regret de ne pas s'être accordé la permission d'être heureuses.

 

Dans son livre The top five regrets of the dying (les cinq plus grand regrets des mourants) paru à la fin de l'été 2011, elle s'intéresse plus particulièrement à la «clarté de vision que les gens atteignent à la fin de leur vie, et à la façon dont nous pourrions apprendre de cette sagesse».

 

Elle a rassemblé les différents témoignages et effectué des recoupements. Voici donc en quelques mots les cinq plus grands regrets des patients dont elle s'est occupée:

 

1. «J'aurais aimé avoir le courage de vivre comme je voulais, et pas de vivre la vie qu'on attendait de moi». «Quand les gens se rendent compte que leur vie est presque terminée et qu'ils la regardent avec clarté, c'est facile de voir le nombre de rêves qu'ils avaient et qu'ils n'ont pas réalisé.»

 

2. «Je regrette d'avoir travaillé si dur». Le regret qui concerne surtout les patients masculins de l'infirmière. «Les femmes l'ont également dit, mais comme la plupart d'entre elles étaient d'une génération plus ancienne, la plupart de mes patientes n'avaient pas été celles qui soutenaient financièrement leur famille.»

 

3. «J'aurais voulu avoir le courage d'exprimer mes sentiments»

 

4. «Je regrette de n'être pas resté en contact avec mes amis». Bronnie Ware assure que ses patients «ne se rendaient vraiment compte de l'avantage des amis de longue date que dans leurs dernières semaines, et il n'était pas toujours possible de les retrouver».

 

5. «J'aurais aimé m'autoriser à être plus heureux»

Un regret «étonnamment partagé», d'après l'infirmière. «La plupart ne réalisait qu'à la fin que le bonheur était un choix.»

 

Cette infirmière rédigea plus tard un article de presse:

"Plusieurs de ces personnes n'ont réalisé que trop tard que le bonheur est un choix; elles s'étaient empêtrées dans de vieilles habitudes et façons de faire. Le soi-disant confort de la familiarité a pris le dessus sur leurs émotions et leur santé. La peur du changement les forçait à faire semblant d'être satisfaits même si, au fond d'elles-mêmes, elles désiraient ardemment rire un bon coup et remettre un peu de folie dans leur vie... La vie est un choix. C'est VOTRE vie. Faites des choix conscients, faites des choix judicieux, faites des choix honnêtes. Choisissez le bonheur."

 

Les propos de Bronnie Ware ont été controversés notamment parce qu'ils concernent des personnes d'âges avancés ou en souffrance morale et/ ou physique.

 

Toutefois nous pouvons nous interroger cette semaine sur notre capacité à nous autoriser à être heureux... et pourquoi pas aller un peu plus loin en nous attardant sur les quatre autres points.

 

Charlotte Fix

Partager cet article

Repost 0