Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partisan de la rébellion intérieure ... Discours de l'UNESCO
Partisan de la rébellion intérieure ... Discours de l'UNESCO

Partisan de la rébellion intérieure ... Discours de l'UNESCO

Je poursuis aujourd'hui le développement personnel que je qualifierai de "romanesque"avec un extrait de la fable l'alchimiste de Paulo Coehlo.

 

Paulo Coelho est né le 24 août 1947 à Rio de JaneiroC'est un romancier et un interprète brésilienIl a acquis une renommée internationale avec la publication de ce livre vendu à 65 millions d'exemplaires.

 

"Le Sage écouta attentivement le jeune homme lui expliquer le motif de sa visite, mais lui dit qu'il n'avait alors pas le temps de lui révéler le Secret du Bonheur. Et il lui suggéra de faire un tour de promenade dans le palais et de revenir le voir à deux heures de là.

"Cependant, je veux vous demander une faveur", ajouta le Sage, en remettant au jeune homme une petite cuiller, dans laquelle il versa deux gouttes d'huile : "Tout au long de votre promenade, tenez cette cuiller à la main, en faisant en sorte de ne pas renverser l'huile."

Le jeune homme commença à monter et descendre les escaliers du palais, en gardant toujours les yeux fixés sur la cuiller. Au bout de deux heures, il revint en présence du Sage.

"Alors, demanda celui-ci, avez-vous vu les tapisseries de Perse qui se trouvent dans ma salle à manger ? Avez-vous vu le parc que le Maître des Jardiniers a mis dix ans à créer ? Avez-vous remarqué les beaux parchemins de ma bibliothèque ?"

Le jeune homme, confus, dut avouer qu'il n'avait rien vu du tout. Son seul souci avait été de ne point renverser les gouttes d'huile que le Sage lui avait confiées.

"Eh bien, retourne faire connaissance des merveilles de mon univers, lui dit le Sage. On ne peut se fier à un homme si l'on ne connaît pas la maison qu'il habite."

Plus rassuré maintenant, le jeune homme prit la cuiller et retourna se promener dans le palais, en prêtant attention, cette fois, à toutes les oeuvres d'art qui étaient accrochées aux murs et aux plafonds. Il vit les jardins, les montagnes alentour, le délicatesse des fleurs, le raffinement avec lequel chacune des oeuvres d'art était disposée à la place qui convenait. De retour auprès du Sage, il relata de façon détaillée tout ce qu'il avait vu.

"Mais où sont les deux gouttes d'huile que je t'avais confiées ?" demanda le Sage.

Le jeune homme, regardant alors la cuiller, constata qu'il les avait renversées.

"Eh bien, dit alors le Sage, c'est là le seul conseil que j'aie à te donner : le secret du bonheur est de regarder toutes les merveilles du monde, mais sans jamais oublier les deux gouttes d'huile dans la cuiller."

 

Quelle a été votre première rencontre avec Paulo Coehlo? 

 

Partager cet article

Repost 0