Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nahid Aboumansour : « Aujourd’hui au lieu de bâtir avec du béton et de la brique, je bâtis avec des humains. »Nahid Aboumansour : « Aujourd’hui au lieu de bâtir avec du béton et de la brique, je bâtis avec des humains. »

Nahid Aboumansour : « Aujourd’hui au lieu de bâtir avec du béton et de la brique, je bâtis avec des humains. »

A la veille de la journée de la femme, portrait d'une battante en faveur de l'insertion de ses compatriotes. Portrait d'une femme, qui change la vie d'autres femmes, en leur permettant de voler de leur propres ailes.   

 

Nahid Aboumansour sait ce que c'est que d'arriver dans un pays étranger et d'avoir l'impression que l'avenir est bouché. Elle a donc décidé d'aider les femmes immigrantes  au Québec à mieux s'intégrer en leur fournissant une formation et un travail via Petites Mains. 

Architecte de formation, cette Libanaise d'origine, qui a immigré en 1990 au Québec, n'a jamais pu y exercer sa profession. Elle s'implique dans le bénévolat au comptoir alimentaire de la religieuse Denise Arsenault, dans Côte-des-Neiges. Aujourd'hui décédée, cette Soeur, disait "que le meilleur moyen d'aider les familles immigrantes était de les rendre autonomes". 

Les deux femmes décident de fonder ensemble Petites-Mains en 1995. 

Petites-Mains est à la fois un organisme de charité et une Entreprise d’insertion.

La mission de la structure est d’aider les personnes en difficulté, surtout les femmes immigrantes, monoparentales, sans emploi, à sortir de l’isolement, et apprendre un métier, afin de favoriser leur insertion sur le marché du travail et leur intégration à la société québécoise pour qu’elles y vivent en dignité.

Avec le temps l'offre de formation de l'entreprise s'est bien développée. Au départ l'organisme proposait essentiellement une formation en couture industrielle (avec un taux de placement de 85% en dépit de la conjoncture de l'époque)

Avec Nahid Aboumansour à sa tête, Petites-Mains ne cesse de grandir. Il y a quelques années, l'organisme a acheté un bâtiment beaucoup plus grand, puis a ouvert un café-resto. 

Accepter la main tendue... Pour mieux la tendre à son tour... 

Je vous souhaite un bon week end 

 

Soeur Denise Arsenault

Soeur Denise Arsenault

Partager cet article

Repost 0