Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

“I believe the greatest gift I can conceive of having from anyone is to be seen by them, heard by them, to be understood and touched by them.” — Virginia Satir“I believe the greatest gift I can conceive of having from anyone is to be seen by them, heard by them, to be understood and touched by them.” — Virginia Satir
“I believe the greatest gift I can conceive of having from anyone is to be seen by them, heard by them, to be understood and touched by them.” — Virginia Satir“I believe the greatest gift I can conceive of having from anyone is to be seen by them, heard by them, to be understood and touched by them.” — Virginia Satir

“I believe the greatest gift I can conceive of having from anyone is to be seen by them, heard by them, to be understood and touched by them.” — Virginia Satir

Je vous partage aujourd'hui un texte de Virginia SATIR sur l'écoute.


Lorsque je te demande de m’écouter,
et que tu me donnes des conseils,
tu ne fais pas ce que je t’ai demandé.

Lorsque je te demande de m’écouter,
et que tu me dis que je ne devrais pas me sentir ainsi,
tu piétines mes sentiments.

Lorsque je te demande de m’écouter,
et que tu crois que tu dois faire quelque chose,
pour solutionner mon problème, tu me brimes, aussi étrange que cela puisse te paraître.

Écoute!

Tout ce que je te demande, c’est de m’écouter.

Pas de parler ou de faire, ou juste m’entendre.

Les conseils, je n’en ai que faire.

Je peux accomplir mes choses; je ne suis pas sans ressources; peut-être suis-je découragé ou hésitant, mais je ne suis pas impuissant.

Lorsque tu fais quelque chose à ma place et que je peux l’accomplir moi-même, tu contribues à ma peur et à ma faiblesse.

Mais lorsque tu acceptes, comme un simple fait, que je sente ce que je sens, aussi irrationnel que ce soit, alors je peux cesser de vouloir te convaincre et, travailler à comprendre ce qui se passe en moi.


Et si un jour, tu désires parler, “je” t’écouterai à mon tour.

 

 

Virginia Satir, 26 juin 1916 - 10 septembre 1988, était une psychothérapeute américaine, célèbre particulièrement pour son approche de la thérapie familiale. Ses livres les plus connus sont : Conjoint Family Therapy (1964), Peoplemaking (1972) et The New Peoplemaking (1988).

Elle évoque notamment les 4 postures de communication en cas de stress. Nous adoptons sous stress l'un des quatre schémas suivants :

1) Nous blâmons les autres (Mode Blamer),

2) Nous supplions et cherchons à faire plaisir à tout le monde (Mode Placator),

3) Nous détournons l'attention des problèmes émotionnels (Mode Distracter),

4) Nous devenons froid et super-rationnel (Mode Computer).

Elle a participé à la fondation du prestigieux Mental Research Institut (MRI), que l'on connait beaucoup plus dans le monde de la communication et des thérapies nouvelles sous le nom d'Ecole de Palo Alto en Californie.

Cette école a pour but de mettre en pratique en psychothérapie les découvertes sur la communication réalisés notamment par Gregory Bateson. Virginia Satir obtenait des résultats tellement incroyables en thérapie familiale qu'elle est l'une des thérapeutes (avec Milton Erickson et Fritz Perls) dont la Programmation Neuro Linguistique s'est ensuite inspirée.

 

Partager cet article

Repost 0