Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Girafe et Chacal symboles de CommunicationGirafe et Chacal symboles de Communication
Girafe et Chacal symboles de CommunicationGirafe et Chacal symboles de Communication

Girafe et Chacal symboles de Communication

Docteur en psychologie clinique, ancien élève de Carl Rogers, directeur de la formation du Center for Nonviolent Communication, à Sherman au Texas, il animait, à travers le monde, de nombreux séminaires ouverts au grand public et aux organisations privées.

Les concepts et les techniques de la Communication non violente ont été mis au point, au milieu des années 1960, par Marshall B. Rosenberg. Ils font l’objet d’une marque déposée sous l’appellation Communication non violente (Nonviolent Communication). Les droits sont détenus par un organisme sans but lucratif dont le siège social, le Center for Nonviolent Communication (Centre pour la Communication non violente), est aux États-Unis, en Californie.

La Communication non violente repose sur 2 prémisses :

  • Tous les êtres humains ont des besoins fondamentaux semblables.
  • Chacun est naturellement capable d’accéder à un état de compassion et de montrer de la bienveillance à l’égard de ses propres besoins et de ceux de ses semblables.

De ces prémisses découle le modèle de communication de cette méthode:

  • 1. Observation objective de la situation (en mettant de côté nos jugements et nos évaluations).
  • 2. Identification des sentiments qu’éveille la situation (en les différenciant de nos interprétations et de nos jugements).
  • 3. Identification des besoins liés à ces sentiments (aspirations profondes, motivations, etc.).
  • 4. Formulation d’une demande en vue de satisfaire ces besoins (présentée de façon positive, concrète et réalisable).

L'apparition en France de la CNV, date de quelques années seulement, suite aux travaux de Thomas d'Ansembourg, ex avocat et auteur du célèbre "Cessez d'être gentil, soyez vrai".

La méthode connaît depuis un retentissement important.

Voici ce que M. Rosenberg déclara dans une interview sur l'origine de ses propos sur la communication non violente:

" Je me suis interrogé très tôt sur la nature humaine. Enfant j'ai vécu à Détroit dans le Michigan. Le racisme y était très vif. A récole, mon nom de famille m'a valu insultes et coups. Plus tard, persuadé que la nature profonde de l'homme le conduit à donner et à recevoir dans un esprit de bienveillance, je me suis posé deux questions: pourquoi nous coupons-nous de notre bonté naturelle au point d'adopter des comportements agressifs? Comment inversement, certains individus parviennent-ils à rester en contact avec elle, même dans les pires situations? J'ai cherché des réponses dans les textes religieux. Puis j'ai étudié la psychologie."

Voici l'un de ses écrits inspirants que je vous partage:

A partir de maintenant,
je choisis de rêver mes propres rêves,
afin de pouvoir savourer pleinement l’exaltation mystique d’être humain.

A partir de maintenant,
je choisis de me relier aux autres de manière empathique,
afin de respecter pleinement l’expérience unique et sacrée
que l’on peut rencontrer chez chaque personne à chaque instant.

A partir de maintenant,
je choisis de laisser mes actions découler de la communion avec la nature,
et de porter mon attention dans la direction qui soutient ce courant.

A partir de maintenant,
je choisis de prendre conscience des pensées déshumanisantes
qui m’ont été inculquées par ma culture,
et de les empêcher de me pousser à agir de manière violente comme un robot.

A partir de maintenant,
je choisis de révéler ouvertement ce qui est vivant en moi,
quand bien même les autres pourraient ne pas apprécier mon cadeau.

A partir de maintenant,
quand je revêts un titre qui me confère une autorité,
je choisis d’être conscient que le fait d’atteindre
une frontière avant les autres personnes
ne justifie jamais le recours à des méthodes punitives
pour les amener à me rejoindre.

A partir de maintenant,
je choisis de croire que la non satisfaction de nos besoins
résulte d’un manque de dialogue et de créativité
plus que d’un manque de ressources.

Article constitué avec l'aide des sites spécialisés Cnv

bonne lecture, Charlotte Fix

Partager cet article

Repost 0