Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Burn-out est traduit en français par « Syndrome d’épuisement professionnel ». On parle depuis peu de burn out parental également. Il sont à prendre au sérieux. Burn Out signifie littéralement brûlé de l'intérieur! Il faut écouter ce signal d'alarme corporel et consulter un médecin si vous avez l'impression d'en souffrir.

Les symptômes sont notamment perte d’estime de soi, grande fatigue, irritabilité, dénigrement, frustration, mauvais sommeil, découragement, oublis, impression de ne jamais récupérer.

Ces pathologies peuvent résulter d'un sûr investissement, d'une sûr adaptation, d'une sur disponibilité (pour les mamans par exemple) à un stress important dans la durée.

La moyenne des absences professionnelles liées au burn-out est de 3 à 4 mois. Plusieurs films abordent récemment ces sujets. Je pense à Samba (Charlotte Gainsbourg) ou à On a failli être amies (Karin Viard).


Certaines personnes présenteraient des terrains plus "favorables" que d’autres : les perfectionnistes, celles qui ont du mal à dire « non », celles qui ne font jamais de pause, n'ont pas de limites, celles pour qui le travail représente une part identitaire ("mon travail, c'est toute ma vie"...), les personnes dont les capacités relationnelles sont sollicitées en permanence (éducateurs, métiers d'accueil, de gestion de publics, administrations...).

Le Manque d’estime de soi peut engendrer le burn out. Certaines personnes ont tendance à prendre les objectifs pour des absolus et non pour des idéaux. Talentueuses, enthousiastes, elles peuvent avoir des attentes trop élevées envers elles mêmes. La non réussite, l'échec, génèrent un sentiment d’incompétence propice au burn out.

Les responsabilités à l’extérieur du travail : prendre soin des enfants, des parents ou d’un proche dans le besoin peuvent amener l'individu à vouloir être super performant sur tous les plans. Le cumul de responsabilités pour un ultra perfectionniste est anxiogène.

Même si tous les spécialistes ne sont pas d'accord, certaines périodes de la vie favoriseraient les burn out. Les débuts de carrière, la quarantaine, les périodes difficiles (deuil, divorces...) pourraient contribuer au processus.

Comment guérir?

Il est important de rencontrer un médecin pour un diagnostic médical. Il faut oser faire la démarche et accepter la situation. Il existe des possibilités de thérapies de groupe pour échanger avec d'autres parents. Un suivi bienveillant permet également de parler en confiance et de se reconstruire, de rétablir avec justesse une situation. 

Il est intéressant d'établir un équilibre de vie qui repose sur plusieurs pilliers (professionnel, personnel (hobby, sport…) et familial) pour une ouverture d'esprit. Si un pillier faiblit, les autres restent. 

Comment pouvez vous aider une personne de votre entourage qui souffre de burn-out?

Vous pouvez l'aider en valorisant ses succès passés pour réhabiliter son estime de lui / d’elle. Vous pouvez orienter les activités sur des sujets complètement différents de ceux qui le préoccupent. N'hésitez pas à programmer une coupure comme de longues vacances.

Sortir plus fort d'un burn out?

Les patients ne vivent plus comme avant, changent leurs habitudes, ne s'impliquent plus de la même manière. Certains modifieront leur vie professionnelle, trouveront d'autres investissements, n'axeront plus toute leur vie sur le professionnel, changeront de métiers. Moins de la moitié de ces personnes réoccuperont leur poste. Cette nouvelle activité est en général plus en phase avec leur moi profond. Un réarrangement s'opère entre vie personnelle et vie professionnelle. Une nouvelle harmonie se crée.

Charlotte Fix 

Prévenir le burn out, l'épuisement professionnel ou parental

Partager cet article

Repost 0