Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oser, mot tabou, dans notre société où il semble plus facile de se recroqueviller et d'attendre que la situation environnante s'améliore avant d'éventuellement se lancer? Plus tard, ça ira mieux... Je ferai ça plus tard... Oui, pas maintenant...

Nous connaissons tous ces situations où nous n'osons pas! Les choses nous paraissent trop difficiles (créer, se mettre à son compte, demander une augmentation, aborder quelqu'un qui nous plait, dire non ou stop!). Recenssez le nombre de fois où vous avez manqué de belles occasions tout simplement parce que vous n’avez pas osé ? Alors? Combien? Un bon nombre n'est-ce pas! Et pour les plus timides d'entre nous, c’est encore pire !

"On n’y arrivera jamais! Je vais être mal vue, si je demande une prime! Je vais me planter! Il va se moquer de moi devant tout le monde ! On va croire que je suis une fille facile si je lui parle." Notre imagination! Voilà la coupable! Cette dernière, limite notre confiance en nous et nous empêche d'oser. Nous faisons nous-mêmes les réponses avant même d’avoir osé, parler, poser la question!

Notre cerveau reptilien nous protège de l’inconnu, des éventuels dangers qui nous guettent, contre lesquels nous ne serions pas armés. Ce sont des mécanismes d’auto-protection. 

 

Pourquoi oser finalement?

 

    •    Parce que la vie récompense l’action (certes il y a des risques mais aussi de belles surprises!). Oser: c’est croire en soi, reconnaître ses talents, apprendre à les utiliser, pour le bien de soi et aussi celui des autres. Le regard de l’autre n’est plus un jugement potentiel pour celui qui ose, mais surtout une opportunité de s’améliorer. Ceux qui ont osé parlent toujours d'expérience, jamais d'échec! 

    •    Parce que des occasions manquées entraînent tellement de regrets. Souvenez-vous de ce moment où ... Si seulement...

    •    Parce que dans notre société , on évalue en fonction des actes et non des intentions (pensez à ce dernier entretien de recrutement). Oser, c’est en effet pouvoir faire toutes ces petites et grandes choses que l’on aimerait faire. Les risques - certes mesurés- pimentent un peu la vie.

    •    Parce que oser en s'affirmant, c'est vivre la vie que l’on désire, lui donner un sens, poser des limites, exprimer ses besoins, en clarté, pour être respecté. C’est oser être soi, authentique, comme on est tout simplement.

 

Travailler cette capacité à oser est possible. En développant l'estime de soi, on développe nos capacités d'expressions et notre confiance dans nos actes. Travailler son estime demande courage et persévérance. Développer son estime, sa confiance, ne nécessite pas de compétence particulière, juste de la volonté. Oser c'est ressentir le besoin, d'être plus léger, plus vivant, plus authentique.  

 

Qu'avez-vous fait pour la première fois ces derniers mois? 

Quand avez-vous osé? 

Qu'avez-vous ressenti? 

Prochain -et dernier!- atelier sur l'estime de soi le 15 novembre 2014 après midi à Dunkerque centre. Pour aborder individuellement, dans un contexte bienveillant, ce sujet si important. Accessible à tout adulte. 

 

Charlotte Fix 

 

 

Qu'avez-vous "osé" faire ces dernières semaines?

Partager cet article

Repost 0